BLOCAGE DES TELEPHONES PAR L'OPERATEUR FREE

En tant que citoyens écoresponsables, les acheteurs de smartphones reconditionnés ont souhaité donner une deuxième vie à un produit et éviter qu’il ne soit traité comme un déchet. En réalisant ce geste, ils contribuent à améliorer la durée de vie des produits électroniques et à réduire le volume des déchets.

Notre syndicat, le SIRRMIET, soutient les acteurs du reconditionnement mobilisés sur ces questions écologiques et dont l’engagement est d’offrir des produits sûrs et performants.

Le SIRRMIET a été informé que l’opérateur FREE avait réalisé un blocage sur plusieurs terminaux dont des téléphones reconditionnés. La société Free que nous avons contacté nous indique avoir pris la décision de bloquer les téléphones qui, sous contrats de location avec l’opérateur, n’ont pas été retournés à l’issue de la période de location ou dont les échéances n’ont pas été honorées par ses clients.
Cette décision de Free a été prise indépendamment du fait que ces terminaux aient pu être revendus, pour certains depuis plusieurs années, et sans permettre aux acteurs du reconditionnement de bénéficier des informations pouvant leur permettre d’exclure ces terminaux de toute revente ou réemploi et éviter ainsi cette situation de blocage.

Le SIRRMIET déplore cette décision de « greylistage » de Free qui amène à jeter le discrédit sur l’ensemble de la filière et va à l’encontre des démarches de consommation durable portées par les acteurs du reconditionnement.

Nous avons entrepris toutes les démarches utiles auprès de Free pour résoudre ce litige dans les meilleurs délais et éviter que notre filière ne soit pas entachée par cet incident. Nous œuvrons pour que la situation soit rétablie au plus vite et que la confiance des consommateurs dans le reconditionnement de produits électroniques reste intacte.